Quels sont les différentes étapes de construction ?

La préparation d’un projet de construction de maison neuve se fait en plusieurs étapes. 

Elle requiert notamment d’évaluer la faisabilité tant technique que financière du projet de construire. Il existe également certains préalables incontournables tels que la recherche de terrain pour construire, la recherche du constructeur etc… 

La recherche d’un terrain constructible

Pour bâtir une maison neuve, encore faut-il trouver un terrain constructible. Pour cela, le Maître d’ouvrage (le porteur du projet) peut prospecter notamment auprès des agences immobilières, auprès des offices de notaires, sur internet ou encore en consultant des petites annonces. 

Le Maître d’ouvrage a le choix entre 2 types de terrains : Un terrain isolé ou un terrain compris dans un lotissement. L’avantage du terrain en lot est qu’il est assuré être constructible et viable. Si le Maître d’ouvrage choisit un terrain isolé, il devra vérifier la constructibilité de ce dernier. 

L’achat du terrain

Une fois que le maître d’ouvrage aura porté son choix sur un terrain constructible, il devra procéder à son acquisition. Comme dans toute vente immobilière, la vente doit être précédée d’un avant-contrat : une promesse de vente ou d’un compromis. Cette phase est suivie d’un délai de rétractation de 7 jours. A l’issue de celui-ci, il est procédé à la vente définitive par devant notaire. 

Le choix du modèle de maison neuve

Après avoir acheté son terrain, le Maître d’ouvrage doit déterminer quel type de maison neuve il souhaite faire construire. Il devra faire son choix entre plusieurs catégories de maisons individuelles (Maison en L, en U etc..) 

L’évaluation des coûts de l’opération de construction

Avant de se lancer dans la construction de sa maison, il faut en évaluer les coûts. Prenez en compte notamment les coûts liés à l’achat d’un terrain constructible, les coûts notariés, les coûts liés à la construction. 

Les travaux de construction : Liste chronologique

  • Terrassement – Fondation
  • Maçonnerie et élévation des murs
  • Charpente
  • Couverture
  • Zinguerie
  • Menuiseries extérieures
  • Plâtrerie Isolation
  • Electricité 
  • Plomberie
  • Revêtements de sols
  • Enduits 

Livraison et conformité 

La réception des travaux est une formalité lors de laquelle le maître d’ouvrage déclare accepter les travaux effectués par les entreprises ou artisans. Vous devenez responsable de l’état de votre logement à partir de la réception des travaux. L’intervention des prestataires prend fin, leur responsabilité est alors limitée aux assurances obligatoires (parfait achèvement, biennale et décennale). 

Au terme du chantier, le maitre d’œuvre vous accompagne pour constater la qualité du travail effectué.

Lors de cette visite, une inspection est faite pour relever les éventuels défauts ou malfaçon qui feront l’objet de réserves au terme de la réception des travaux. Le Maître d’œuvre demande à l’entreprise de lever ses réserves dans un délai imparti. 

Lors de cette réception, le Maître d’œuvre réalise le procès-verbal de réception, par corps d’état et donc par entreprise, qui sera signé et accepté par le Maitre d’ouvrage. 

Ces documents sont indispensables pour clôturer le chantier auprès des assurances. 

Conformité RT 2012 

En collaboration avec un bureau d’étude thermique, Le maître d’œuvre demande un test d’étanchéité obligatoire pour toutes les constructions de logements. Que ce soit pour respecter la RT2012, obtenir un label de performance BBC ou HPE, ou tout simplement pour réduire sa consommation d’Energie, le test d’étanchéité à l’air s’impose. 

Avec la RT 2012, le législateur a fixé une perméabilité à l’air maximale dans le neuf de 0.6 m3/m2.h 

Si la perméabilité à l’air est inférieure ou égale à 0.60 m3/h.m2, la maison est conforme à la réglementation

Une fois la maison livrée, il est nécessaire de conserver pendant 5 ans toutes les attestations de conformité à la RT 2012, le récapitulatif standardisé de l’étude thermique (RSET) et le rapport du test d’étanchéité. 

Ces documents seront demandés en cas de revente du bien. 

Les sanctions prévues en cas de non-respect de la RT 2012 à l’encontre du Maître d’ouvrage sont très lourdes :45 000 euros d’amende, jusqu’à 6 mois de peine de d’emprisonnement, une obligation de mise en conformité, voire une démolition des ouvrages.   

RT 2020 : Maison passive

La RT 2020, prévue pour une application en 2020, a pour objectif la division par 4 des consommations d’énergie. Cette réglementation relativement prochaine (moins de 10 ans) viendra succéder à la RT 2012.

La RT 2020 exigera d’un bâtiment qu’il produise plus d’énergie qu’il n’en consomme !

Alors que la RT 2012 a pour base la maison basse consommation (BBC), la RT 2020 devrait avoir pour base les maisons passives et les Bepos ou BPOS (Bâtiment à énergie positive) devraient être la norme.

Le but d’une maison passive est de consommer le moins possible d’énergie, cela grâce à une bonne isolation, des systèmes thermiques performants et des apports solaires optimisés.

Le concept de la Maison passive est que la chaleur dégagée par l’intérieur de la maison (êtres vivants, appareils électriques) et celle apportée par l’extérieur (ensoleillement) suffit à chauffer l’habitation. Un bâtiment occupé qui ne perd pas la chaleur interne n’a pas besoin de chauffage pour rester agréable à vivre. Le chauffage du logement ne sert qu’à compenser les pertes de chaleur.

Vous aimez cet article ?

Partager sur facebook
Partager sur Facebook
Partager sur twitter
Partager sur Twitter
Partager sur linkedin
Partager sur LinkedIn
Partager sur pinterest
Partager sur Pinterest

Laissez un commentaire

Autres Actualités